Yuyushiki, sur ordonnance uniquement

Lorsque je rattrape des anciennes séries, c’est toujours assez délicat de ne pas rester cantonné aux mêmes genres. Je finis souvent par regarder en parallèle une série plutôt sérieuse, ou calme, et un truc bien neuneu à côté. Inutile de vous dire que c’est surtout la 2ème catégorie qui réserve les surprises les plus… YuYuShiki-esques du lot. Et puisqu’il n’y a, selon moi, aucun autre moyen de parler de mon voyage dans ces terres teintées de pages Wikipédia, de chats, de jeux de mots et de yuri sans raconter un peu en détail mon avis sur cette série, voilà de quoi vous éclairer (et, qui sait, peut-être vous motiver à le regarder) sur ce quasi-OVNI (Objet Visuel Non-Identifié), parmi les plus crétins que le Japon a pu nous offrir ces dernières années.

YuYu01

Même les midcards n’ont aucun sens, mais elles sont jolies et me servent à donner le départ de cet article, tel un Lakitu des grands soirs.

 

Lire la suite